Les mouches de terreau ou sciarides, sont de minuscules insectes présents en bas des plantes cultivées en pot. Ils sont particulièrement friands de substrats humides et riches en humus. Leurs larves causent des dommages à la plante, car elles se nourrissent des poils radiculaires des racines. Voici des conseils qui vous aideront à les éliminer. 

Diminution de la fréquence d’arrosage pour lutter contre les mouches de terreau

Il faudra laisser le terreau sécher entre 2 arrosages. En effet, un terreau humide favorise le cycle de vie de la mouche et il ne sera jamais interrompu. L’évaporation varie selon les saisons et vous devrez vous y adapter. De façon générale, vous devrez laisser passer 2 à 3 jours entre 2 arrosages. Vous pouvez vérifier l’humidité du substrat en enfonçant votre doigt à 2 cm dans le pot. S’il en ressort sec, il est temps d’arroser. La plante ne souffrira pas de ces arrosages espacés et les moucherons s’éloigneront à la recherche d’un autre endroit plus humide pour pondre des œufs. 

Utilisation de pots adaptés aux plantes

Cultiver des plantes nécessite l'utilisation d’un pot au fond percé. La raison est de laisser l’excédent d’eau d’arrosage s’écouler. Ce drainage permet d’éviter le pourrissement des racines et la présence des mouches de terreau. N’oubliez pas non plus de vider régulièrement l’eau stagnante de la coupelle sur laquelle repose le pot. 

A lire aussi https://www.idf-debarras.com/conseils-pour-reduire-facture-electricite/

Utilisation de pièges pour mouches de terreau

Pensez à utiliser de simples pièges tels les pièges jaunes englués qui attirent particulièrement les mouches de terreau, les mouches blanches, les moucherons, etc. Vous pouvez en acheter dans les jardineries. Vous pouvez également utiliser un appât en mélangeant du miel et de l’eau. Il faudra le placer dans une soucoupe proche de la plante. Les mouches de terreau seront attirées par ce mélange sucré et elles viendront se noyer dans l’eau. 

Le rempotage

Si la plante est particulièrement envahie par les larves, il faudra la rempoter. C’est un moyen très efficace pour se débarrasser de cette infestation. Après un nettoyage soigné du pot, placez la plante dans un terreau neuf et propre. Gardez le pot propre tout au long de l’année en ôtant régulièrement les feuilles mortes et les brindilles. Vous pouvez également utiliser le « bouclier de sable » qui est l’installation d’un léger paillis de cailloux ou de sable à la surface du terreau pour les dissuader de déposer des œufs.

A lire également https://www.idf-debarras.com/choisir-adoucisseur-eau/

Quelques astuces bio de grand-mère contre les mouches de terreau

Vous aurez à mélanger quelques gouttes d’huiles essentielles de cannelle et de géranium rosat à l’eau d’arrosage. 3 gouttes de chaque dans 1 litre d’eau suffisent largement pour éliminer définitivement ces insectes nuisibles. Voici d’autres astuces :

  • Le citron et les clous de girofle. Les mouches de terreau n’apprécient pas l’acidité du citron. L’association clou de girofle- citron est un répulsif naturel particulièrement puissant. Vous n’aurez qu’à piquer quelques clous de girofle dans un demi-citron et déposer ce dernier sur le terreau. 
  • La cannelle possède une odeur faisant fuir les sciarides. Vous n’aurez qu’à infuser 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre dans 1 l d’eau. Vous pouvez arroser vos plantes avec l’infusion refroidie. 
  • Le savon noir. Mélangez 30 grammes de savon noir liquide avec 1 litre d’eau. Il vous suffira de vaporiser la plante avec ce liquide pour faire fuir les mouches de terreau.

Plus d'articles dans notre section Ecologie