La fosse septique est un appareil utilisé pour le traitement des eaux usées. Elle permet la séparation et la transformation physico-chimique de la matière organique contenue dans l'eau.

C'est un moyen simple et peu coûteux de traiter les eaux usées et elle est indiquée (de préférence) pour les zones rurales ou les résidences situées dans des endroits isolés. Toutefois, le traitement n'est pas aussi complet que dans une station d'épuration des eaux usées.

Fonctionnement de la fosse septique

Les effluents sont dégradés et solubilisés par l'action des bactéries anaérobies (organismes unicellulaires), les solides dilués sont séparés des liquides, avec dégagement de gaz, ce processus se déroule avec décantation et accumulation de matière organique.

L'effluent entre en contact avec l'air et les bactéries aérobies agissent. Après ce processus, on suppose que les germes pathogènes sont éliminés et que l'eau peut être évacuée au bout de six à dix jours environ, sans danger pour l'environnement.

Un élément important de ces réservoirs, du point de vue de la construction, réside dans la nécessité que les tuyaux s'écoulent directement au fond du liquide qui s'accumule, pour éviter que le mélange ne soit agité. Et donc de ne pas favoriser l'oxygénation, car à ce stade le plus important est l'action des bactéries anaérobies.

Les fosses septiques peuvent être équipées de filtres bactériens qui aident à nettoyer les eaux usées. Le dimensionnement des fosses dépend du type d'eau à traiter et des apports, qui dépendent du noyau familial. Pour choisir la meilleure des solutions, vous devriez contacter directement des entreprises comme https://www.sageau.fr qui sont spécialisées dans l’assainissement des eaux usées, ils installent en générale :

  • Des fosses septiques
  • Des filtres compacts
  • Des micro-station
  • Des bacs dégraisseurs
  • Etc…

Ces entreprises spécialisées sauront vous donner les bons conseils quant au choix du matériel le plus adapté à votre habitation et votre terrain.

Traitement hydraulique et bactériologique

Traitement primaire

Dans ce processus, les solides sont séparés des liquides par sédimentation et, au fond, des bactéries anaérobies agissent, se nourrissant de la matière organique, qui est décomposée par des enzymes, libérant de l'ammoniac (NH4+), avec une odeur pénétrante, qui peut affecter les yeux ; puis il est oxydé et on obtient des nitrites (NO2-), ce gaz à des concentrations supérieures à 0,01 mg/l nous avertit de la présence d'une activité biologique qui peut être nocive ; l'action des bactéries permet la libération de nitrates (NO3-) qui avec des valeurs d'environ 45 mg/dm3 nous montre l'existence d'une décomposition organique, à la fin du processus les résidus sont minéralisés et cristallisés. C’est comme cela que l’assainissement des eaux usées ce produit. La boue ou la vase, s'accumule au fond de la fosse septique et diminue considérablement son volume, tout ce processus se produit généralement en une période d'environ trois à cinq jours.

Le processus d'action bactérienne est important et il doit se dérouler par étapes comme suit :

Dans la première étape, celle de la putréfaction, les composés organiques complexes sont décomposés en composés simples, par exemple en ammoniac (NH4-), dioxyde de carbone (CO2), acide sulfurique (H2SO3).

Dans la deuxième étape de l'oxydation, l'oxygène est fixé, produisant des gaz volatils et des nitrates (NO-3), jusqu'à la stabilisation de la matière organique. Ces processus produisent des odeurs désagréables.

Traitement secondaire

Il se fait par action bactérienne et vise, entre autres, à supprimer la demande biochimique d'oxygène restant dans le puits, où l'eau entre en contact avec des bactéries anaérobies et aérobies, est clarifiée, de sorte que l'effluent résultant sera moins pollué et plus respectueux de l'environnement. Il existe différents critères concernant ces procédés, mais le plus accepté est que le procédé ne doit pas être aéré dans les fosses car cela ralentit le processus de stabilisation de la matière organique des déchets domestiques.

Utilisation d’une fosse septique

Le fonctionnement d'une fosse est d'autant plus efficace que les eaux usées y restent longtemps, il faut donc la rendre aussi grande que possible. Il est possible d'accélérer le processus d'oxydation de la matière organique en faisant bouillonner de l'air à travers l'eau contenue dans la première chambre, à l'aide d'une pompe, pour accélérer la digestion aérobie. Ce dispositif est utilisé dans les grandes installations, pour plusieurs maisons regroupées et isolées du réseau d'égouts, formant une petite station d'épuration. C’est également le cas pour les micro stations, qui sont des fosses septiques amélioré. Nous vous conseillons plutôt l’installation d’une micro-station qu’une fosse septique ou une fosse toutes eaux.

installation fosse septique

D'autres dispositions doivent également être prises à cette fin. L'eau de pluie ne doit jamais être déversée dans la fosse, mais directement dans le sol, car c'est de l'eau propre. C'est une bonne mesure de ne pas prendre dans la fosse plus que l'eau fécale elle-même (provenant des toilettes) ainsi que celle qui entraîne les déchets organiques (cuisine), et pas les autres eaux domestiques (eau savonneuse provenant des salles de bain et des toilettes ou du nettoyage), qui doivent être amenées directement à la fosse ou au puits filtrant, sans qu'il soit nécessaire de les traiter dans la fosse, car elles ne contiennent pas de matières organiques.

Il est conseillé d'installer un système de séparateur de graisses à la sortie de l'eau de la cuisine et avant le raccordement de ce conduit avec l'eau provenant des toilettes (plus il est proche de la maison, mieux c'est, pour éviter de boucher les conduits d'évacuation) car la fosse ne traite pas ces produits correctement, à moins qu'il ne s'agisse d'une fosse à bulles d'oxygène. Le séparateur doit également être vidé périodiquement.

se laver mains

Protection de l'environnement

Conformément aux directives sur la protection de l'environnement, ces solutions sont soumises à une réglementation sur le territoire. Les fosses septiques doivent être contrôlées et vidées à certains intervalles (en fonction de leurs caractéristiques, de leur emplacement et de leur conception).

Ce processus doit être effectué par des entreprises spécialisées, avec les certifications et autorisations appropriées. Les déchets obtenus doivent être traités dans des installations appropriées et spécifiques (telles que des séchoirs à boues et des installations de traitement), et les déchets finaux doivent être éliminés selon des modalités réglementées par les organismes officiels compétents. Il existe actuellement des dépôts correctement conditionnés ; mais cette solution n'est pas permanente et peut être modifiée par de nouvelles ordonnances municipales, régionales ou nationales. Pour obtenir la liste de ces entreprises, n’hésitez pas à téléphoner au SPANC de votre région.