Sur la route, vous pouvez croiser différents types de signalisation. Entre autre, il existe les panneaux de signalisation temporaire. Ce sont des panneaux mis en place par les professionnels des travaux de voirie en cas d’accident ou de chantier routier. Le but premier est d'informer les usagers de la situation et les protéger des risques et dangers. Ces panneaux doivent être mis à une distance précise pour que les usagers puissent la voir avant qu’ils n'arrivent sur place. Découvrez avec nous plus d’informations sur ces signalisations temporaires, leurs principes et les différents types.

Quels sont les principes de la signalisation temporaire d’un chantier routier ?

La signalisation temporaire est comme n'importe quelle signalisation, elle a quelques règles qui doivent être appliquées. De plus, elle a aussi des conditions et des principes complémentaires. A savoir :

Principe d’adaptation : ce principe dit que la signalisation temporaire doit être appliquée pour un certain temps et non pas définitivement, selon les événements afin de garantir la fluidité de la circulation.

Principe de valorisation : le principe de la valorisation, c’est que les signalisations doivent informer sur l’état et l’évolution de la situation. Elles doivent aussi influer sur le comportement des usagers et leur donner des restrictions pour garantir leur sécurité. Enfin, il faut enlever la signalisation dès que la situation est sous contrôle et qu’il n’y a plus de danger.

Principe de cohérence : quand vous implantez des signalisations temporaires, il est conseillé de masquer les signalisations permanentes provisoirement, car elles n’ont pas les mêmes indications afin d’éviter toute contradiction.

Principes de lisibilité : il est obligé d’implanter les balises de signalisation à une distance précise pour qu’elle soit lisible et que les usagers peuvent la voir de loin.

A lire également Puisard : à quoi sert ce système de drainage dans une maison ?

Que faut-il mettre en place pour une signalisation temporaire d'un chantier routier ?

Pour la sécurité des usagers et ouvriers, il faut placer des signalisations temporaires dans un chantier, qu’il soit en travaux dans l’autoroute au dans des voies séparées. Ces signalisations sont faites pour informer et alerter les usagers d’un danger imminent et les inciter à changer leur comportement pour leur sécurité. Dans un chantier, on peut trouver quatre différents types de signalisation temporaires par exemple :

  • Tout d'abord la signalisation d’approche ;
  • Puis la signalisation d’indication : panneau de pré-signalisation de déviation et de direction ;
  • La signalisation de position : balise de guidage, les piquets et les balises d’alignement ;
  • Et enfin la signalisation de prescription et fin de prescription.

A lire aussi Balisage d’un chantier mobile : quels équipements utiliser ?

Quels sont les différents types de signalisation temporaires ?

La couleur de la signalisation temporaire est la couleur jaune, elle permet la lisibilité, soit par des panneaux ou des marquages au sol. Il existe plusieurs types de signalisation temporaires, parmi lesquels on trouve :

Les panneaux de danger temporaires : ce sont les panneaux de signalisation les plus utilisés, ils ont la même forme que les panneaux habituels, mais leur seule particularité, c’est qu’ils ont un fond jaune qui permet de définir la situation de risque ou de danger, comme le panneau de bouchon, de travaux ou les barrières utilisées pour délimiter les zones de danger. En ce qui concerne le marquage au sol, c’est le principe avec le marquage habituel, il n'y a que la couleur jaune qui est différente.

Les déviations de circulation : il s’agit des panneaux qui permettent aux usagers de savoir qu’il y a une déviation sur leur route à cause d’un danger, et d'éviter qu’ils n'entrent en zone de danger.

La circulation alternée : elles ne sont utilisées que lorsqu’il y a un danger sur l'une des voies de circulation, comme un accident pour pouvoir régler le trafic. Cela se fait grâce à des piquets mobiles qui sont comme des feux de circulation, mais avec une seule couleur qui est le jaune. Si c’est un jaune clignotant, cela veut dire que le passager peut passer. De plus, ils ont des roues pour pouvoir les déplacer facilement en cas de besoin.

Quel est le comportement à adopter face à une signalisation temporaire d’un chantier routier ?

Lorsque vous êtes en route et que vous remarquez la présence l’un des panneaux de signalisation temporaire, il est conseillé de ralentir, car il y a sûrement une cause pour laquelle ils l’ont implanté, soit il y a des travaux ou bien un accident. Vous devez être plus prudent et suivre les instructions des panneaux s’il y a une déviation.

Plus d'articles dans notre rubrique Travaux