Bien que ce nom paraisse un peu rude, le puisard est un allié précieux pour l’assainissement et le drainage des eaux pluviales de nos jardins et terrains. Son but premier est d’éviter l’inondation.

On se demande souvent si notre maison en est équipée. Parfois, on ne sait pas vraiment à quoi il sert.

Qu’est-ce qu’un puisard ? A quoi ça ressemble et à quoi ça sert ? Quelles différences y a t’il entre les multiples puisards disponibles sur le marché. IDF-Débarras vous dit tout.

Le puisard qu’est-ce que c’est ?

Lorsqu’on acquiert une maison avec un jardin ou même un terrain nu, il faut toujours s’intéresser au dénivelé ainsi qu’aux risques d'inondations.

Les conséquences de ce type de catastrophe naturelle peuvent parfois être désastreuse et ne doivent donc pas être pris à la légère. C’est à ce moment-là que le puisard rentre en jeu.

Il permet de désengorger le terrain. Il favorisera l’écoulement des eaux de pluie et le ruissellement naturel de l’eau de pluie.

C’est un système de drainage qui, grâce à un système de dépression recueille les eaux. Que ce soit dans une cave ou sur un terrain en extérieur, il permet d’éviter les inondations et les infiltrations d’eau.

A quoi ça ressemble ?

Le puisard est une sorte de puit creusé dans la terre qui accueillera en son fond une certaine quantité de cailloux et de sable jouant le rôle de filtre naturel. Cela permet ainsi de drainer l’eau de la terre vers les profondeurs du sol qui sera en capacité d’absorber une bien plus grosse quantité d’eau.

Globalement, le puisard est un trou faisant en général d’un diamètre d’un mètre environ avec une profondeur d’au minimum 50 cm. On appelle d’ailleurs ce trou la buse. Celle-ci est la plupart du temps faite en PVC. Le puisard sera ensuite rempli de diverses roches, de gravier et de sable. Pour assurer l’efficacité du puisard on dispose tout autour de la buse des pierres d’un diamètre de 5 cm.

Une fois cela installé, l’eau arrive dans le puisard par le biais d’un tuyau collecteur préalablement installé qui se situe juste au-dessus de la buse. Le raccordement est donc très simple à effectuer.

Les pierres disposées autour de la buse permettent ensuite de répartir correctement l’eau qui s'écoulera par la suite tout en étant filtrée et passera enfin dans le sol.

Pour éviter que de gros déchets naturels ou autre ne se faufile dans les buses et viennent boucher le système, on ajoute bien souvent une grille que l’on pose sur le dessus afin de retenir la plus grosse partie.

Les différents types de puisards

Il faut prendre beaucoup de chose en compte lorsque l’on décide d’installer un puisard. Le type de sol (argileux, sableux...), la quantité de pluie, s’il y a des ruisseaux, des cours d’eau ou une nappe phréatique à proximité. Aussi, le dénivelé du terrain est un facteur important dans la conception du puisard.

En fonction du réseau d’évacuation du terrain, le puisard peut être installé au bas d’une pente ou dans une cave si l’on constate une infiltration d’eau ou de l’humidité. Il existe pour cela différents types de puisards. Vertical ou incliné il s’adapte toujours au terrain.

Le puisard incliné

Si vous choisissez un puisard incliné, il ne faudra qu’un seul tuyau de collecte et une buse en béton ou en PVC pour ramasser les eaux d’écoulement des gouttières ou du terrain. La buse doit être étanche sur toute la partie haute et sera percée de petits trous sur toute la partie basse.

Le puisard en béton

Si vous optez pour une fabrication en béton, il est important de prendre en compte que ce matériau est poreux et bien souvent, les très grosses quantités d’eau peuvent rapidement le fragiliser. Ce qui aura pour conséquences d’endommager la structure dans son intégralité. N’optez donc pour le béton qu’en cas de protection ou de régularisation de l’humidité de la maison. Pour la cave principalement.

Le puisard vertical

Le puisard vertical quant à lui, se constitue de plusieurs tuyaux et permet une bien plus grosse capacité de stockage. Il est la meilleure option pour les terrains très pentus.

La pompe, élément clé du système en sous-sol

Effectivement, il faut veiller à bien choisir sa pompe à puisard. C’est une pompe de relevage avec clapet anti retour en cas de trop-plein. Elle est primordiale en cas d’installation du système dans une cave.

Le but de cette pompe, est d’évacuer l’eau qui se trouve dans les fondations et ou le sous-sol de la maison vers le puisard. Elle vous permet d’assainir et garder toute l’imperméabilité des murs. Aussi, elle rejettera l’eau loin des fondations d’une maison. Et ce, grâce à des canalisations installées dans une tranchée réalisée sur le terrain.

Le prix d’une pompe dépend en règle générale des matériaux utilisés pour la fabriquer et la mettre en place. Comptez entre 150 et 600 euros. Pensez aussi à rajouter les frais d’installation qui eux sont à hauteur de 200 euros en moyenne.

Fabriquer son puisard soi-même

Vous souhaitez creuser et fabriquer votre puisard vous-même ? Cela est totalement possible et relativement peu coûteux. Mais faites attention de respecter certaines règles.

Pensez à ne pas l’installer trop près de grands arbres qui risquerait de l’endommager à cause des racines. Ne l’installer pas non plus trop proche de la maison.

En cas d’installation en cave, pensez à acquérir une pompe afin d’expulser l’eau loin des fondations de la maison et éviter tout risque de fragilisation. Ne faites également pas l’erreur de le relier aux eaux usées. Ce serait un gros facteur de pollution de l’environnement par les sols. Ces eaux doivent être traitées avant d’être rejetées.

Pour la réalisation et le dimensionnement, il faut creuser un trou de de 2,50 mètres de profondeur sur 2 mètres de diamètre. On fond de ce trou, on y mettra un lit de grosses pierres. Enfin, on posera une buse sur le dessus. Pour avoir un bon maintien, on rajoute du sable et des cailloux. Les travaux de drainage peuvent être réalisés par des professionnels pour plus de tranquillité.

Pour terminer, on posera une grille sur la partie supérieure pour éviter la propagation de gros déchets à l’intérieur du puisard.

Petite alternative écologique en complément du puisard

Enfin, en complément, il est possible d’installer une citerne ou une cuve de récupération d’eau de pluie. Grace à un système de tube récupérateur d’eau et gouttière, vous pouvez récupérer l’eau pour votre jardin. En effet, l’eau collectée servira à arroser votre pelouse et votre potager. Bien évidemment, elle ne sera pas potable. Néanmoins, vous ferez des économies d’eau et de réduire vos factures. Bref, un geste citoyen et écolo !

Et voilà, vous connaissez tout de l’utilité d’un puisard et les avantages d’en avoir un à la maison ou sur un terrain. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel en cas de doute afin d’en tirer le maximum.

Plus d’articles dans notre rubrique écologie