L'installation d'une chaudière est presque toujours le meilleur choix. Le "presque toujours" est justifié par certaines exceptions, qui font que le chauffe-eau ou d'autres appareils de chauffage, comme le poêle à granulés ou la cheminée, sont préférables.

Plus précisément, la chaudière est indispensable dans toutes les situations sauf quand :

Vous vivez dans une région particulièrement chaude. Dans ce cas, si vous n'avez tout simplement pas besoin de chauffage, il peut sembler inutile d'installer la chaudière uniquement pour la fourniture d'eau chaude sanitaire. Pour cela, un simple chauffe-eau est suffisant.

Vous habitez en dehors de la ville. Si votre maison se trouve à la campagne ou à la montagne et que vous disposez d'un grand espace intérieur et extérieur, vous pouvez envisager d'installer une cheminée traditionnelle ou un poêle à granulés. Dans ce cas, en effet, vous bénéficiez des avantages (surtout en termes de coûts de fonctionnement) de ces appareils et vous disposez de l'espace nécessaire pour stocker le combustible (pellets ou bois).

Dans tous les autres cas, qui sont nettement majoritaires, la chaudière est pratiquement un choix obligatoire.

Coût de l'installation d'une chaudière : prix de référence

De A

Coût de l'installation d'une chaudière traditionnelle (à chambre ouverte) 90,00 € 300,00

Coût d'installation d'une chaudière à condensation €120.00 €350.00

Coût de l'installation d'une chaudière à chambre étanche 110,00 € 325,00

Chaudière à condensation coût 700,00 € 3 215,00

Chaudière à chambre ouverte coût 390,75 € 2 125,00

Chaudière à chambre étanche coût 790,00 € 3.518,00 € 3.518,00

N.B. : Les prix indiqués pour l'installation d'une chaudière sont des estimations. Pour connaître les coûts réels, nous vous conseillons de demander des devis aux entreprises d'installation et d'assistance de chaudières que vous trouverez sur installationchaudiere.info

Quelle chaudière installer ?

Une fois que vous vous êtes décidé pour la chaudière, vous devez choisir le type de chaudière. Les alternatives sont nombreuses. Vous trouverez ci-dessous une liste des principaux types de chaudières, accompagnée d'une brève description.

  • Chaudière à chambre ouverte. Le coût de ce type de chaudière est faible, notamment parce que le système d'évacuation des gaz de combustion est rudimentaire. Très simplement, cette chaudière expulse les déchets de combustion directement dans l'environnement. Selon la loi, il ne peut pas être installé dans la maison. Par conséquent, vous ne devriez le choisir que si vous disposez d'un grand balcon ou d'une pièce aérée.
  • Chaudière à chambre étanche. Dans ce cas, les gaz de combustion sont introduits dans des tuyaux spécifiques et expulsés hors de l'espace d'installation. Elle ne doit être choisie que s'il existe une cheminée de copropriété dans laquelle la fumée de plusieurs chaudières est acheminée.
  • Chaudière à condensation. Il s'agit du type le plus récent mais aussi le plus efficace. Elle fonctionne exactement de la même manière qu'une chaudière à chambre étanche, à une différence près : les gaz de combustion sont réutilisés pour chauffer l'eau sanitaire (en toute sécurité, bien sûr). Compte tenu des coûts d'installation, qui sont assez élevés, ce type n'est à privilégier que si vous avez besoin d'une chaudière à haut rendement, c'est-à-dire une forte demande de chaleur et d'eau chaude sanitaire.

Il existe également une autre distinction à prendre en compte, à savoir celle entre les chaudières murales et les chaudières au sol. Tous les types décrits jusqu'à présent peuvent appartenir aux catégories des appareils muraux et des appareils sur pied. La différence réside dans la manière dont ils sont installés.

Les chaudières murales sont installées directement dans le mur, tandis que les chaudières au sol sont installées sur le sol. Si vous voulez économiser de l'espace, vous devriez choisir la première catégorie. La deuxième catégorie convient toutefois lorsque la demande est élevée (elle se caractérise par une taille et un rendement plus important) et que vous disposez d'un peu d'espace et cela peut demander de réaliser des travaux. Cela dépend également du type d’isolation que vous avez, si vous avez par exemple une isolation au sol, cela va réduire la place que vous avez de disponible.