Les Français sont de plus en plus nombreux à s’arracher les services d'un courtier immobilier, c’est d’ailleurs près de 40% des transactions bancaires qui se font aujourd’hui par l’intermédiaire de ce professionnel en financement (bien plus chez nos voisins allemands). Mais est-ce toujours un bon plan de prendre contact avec un courtier pour défendre son dossier ? Voici les avantages que revêt cet expert en négociation bancaire.

5 avantages à mandater un courtier pour son crédit immobilier

1 - La connaissance du secteur bancaire

Tout d’abord, le courtier connait très bien le secteur bancaire, il parle le langage de la banque, il comprend les attentes de ces dernières, il connait les tendances, il sait quel type de dossier plait à telle ou telle banque. Cette fine connaissance du secteur vous fera forcément gagner énormément de temps et vous permettra d’éviter certains pièges.

2 - Gain de temps dans l’élaboration du dossier

Le courtier vous fait gagner beaucoup de temps dans les démarches : il vous dit précisément quoi faire de A à Z, vous lui communiquez vos différentes pièces (livret de famille, bulletins de paie, contrats de travail, quittances de vos loyers, etc…) et les transforme en un véritable dossier professionnel, complet, et surtout chiffré ! Avec les bons indicateurs bancaires !

3 - Des taux d’intérêts au ras des pâquerettes

Le courtier vous fait gagner de l’argent : ce dernier travaille (dans la plupart des situations), avec de très nombreuses banques, voir, la totalité d’entre-elles. Ainsi, il dispose d’outils et d’informations lui permettant de savoir où se trouve le meilleur taux d’intérêts et les meilleures conditions pour votre profil. Cela n’a l’air de rien comme ça, mais, gagner 0,1 ou 0,2% sur la durée totale de son crédit peut vite représenter des sommes colossales. Ne soyez pas surpris si un courtier arrive à vous faire gagner 20 000€ sur un crédit de 200 000 sur 25 ans par exemple.

4 - Un véritable soutien psychologique

Le courtier vous accompagne dans votre projet, pour beaucoup, c’est un véritable soutien psychologique également. En effet, tant que la banque ne valide pas votre dossier, le doute peut continuer de planer et cela peut être vecteur de stress, surtout quand vous avez déjà réalisé une offre sur un bien qui vous plait. Considérant son expérience du marché et les nombreux dossiers qu’il traite, le courtier saura vous dire avec beaucoup d’assurance si votre dossier a des chances de passer ou non.

5 - Le parfait accompagnant pour "boire un coup"

Le courtier (du moins les bons) vous offre le champagne quand votre crédit est accordé ! Cette raison est une raison bonus, mais bon, il ne faut surtout pas cracher dessus.

Ces nombreux avantages en font un allié de taille, toutefois, afin d’être totalement neutre, nous souhaitons vous alerter sur quelques points …

Attention à l’impartialité des courtiers

Les courtiers sont des partenaires commerciaux des banquiers, les banques considèrent les courtiers comme des « apporteurs d’affaires ».

Se faisant, avec les années, un courtier peut privilégier un banquier plutôt qu’un autre juste parce qu’il a une meilleure relation commerciale avec ce dernier ou parce que sa rémunération est plus importante.

Légalement, le courtier qui a un devoir de conseil, ne peut pas sélectionner un partenaire plutôt qu’un autre sous prétexte que ce dernier lui propose une meilleure commission. Cependant, c’est une information qu’il est très difficile de vérifier.

Soyez donc vigilant si le courtier que vous sollicitez vous trouve tout de suite une solution miracle.

N’hésitez d’ailleurs pas à lui demander de vous communiquer les coordonnées téléphoniques de ses clients précédents. Si ces derniers sont tous à la même banque, alors, méfiez-vous (sauf si les conditions sont vraiment très très avantageuses).

Enfin, le dernier point d’attention concerne l’assurance emprunteur. Cette assurance est généralement proposée par la banque et beaucoup d’emprunteurs ne savent pas qu’il est possible de choisir une assurance externe à l’établissement prêteur.

Dans de trop nombreux cas, le courtier en prêt immobilier ne vous parle pas de l’assurance emprunteur de peur d’entacher la relation commerciale qui le lie avec le banquier.

À vous de faire valoir vos droits dans cette situation, vous voilà maintenant prévenus.

Plus d’articles dans notre rubrique immobilier