On connaît tous plus ou moins les belles fleurs de l’Hibiscus et pourtant on ne sait pas forcement pas que cette dernière est pleine de bienfaits. Aussi, elle demande beaucoup d’entretien. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette plante venue de loin. 

Un peu d'Histoire 

L’Hibiscus est une fleur au nom provenant du grec ancien “hibiskos” qui signifie guimauve. Elle est aussi appelée Althéa, Rose de Chine ou encore Mauve en arbre. Connue depuis la Haute Antiquité, elles étaient cultivées principalement en Égypte et en Asie du sud pour leurs fruits. Elles servaient aussi en ornement. L'hibiscus a été importée en Europe par les Maures d’Espagne au XIIème siècle.

L’Althéa est l’emblème de la Corée du sud (hibiscus syriacus) et est considérée comme étant le symbole de la modestie et de l’esprit volontaire. Ce sont des valeurs extrêmement chères à la culture coréenne. On rerouve aussi la fleur d'hibiscus sur le drapeau de la Malaisie (hibiscus rosa sinensis).

Les différents styles de plante 

L’hibiscus est une plante qui entre dans la catégorie des plantes à fleurs annuelles ou vivaces. Plusieurs centaines d’espèces forment cette grande famille des Malvacées (environ 30000 espèces). L’Hibiscus est un arbuste tropical qui se remarque facilement grâce a ses superbes fleurs aux multiples couleurs vives formées de 5 pétales pour un diamètre allant de 2 à 6 cm. Ses fleurs ont une forme d’entonnoir ou plus précisément de trompettes. Les étamines à anthères sont d’un jaune flamboyant. Certaines variétés sont composées de doubles fleurs.

Parmi les différentes variétés d’hibiscus on trouvera :

  • Le syriacus ou Oiseau bleu, qui se reconnaît grâce à ses fleurs d’un bleu vif avec un centre rouge.
  • « L'Helena » reconnaissable grâce à ses fleurs blanches au cœur rouge.
  • « Le Duc de Brabant » doté de fleurs doublées et colorées d’un rouge foncé.
  • Le syriacus « Russian Violet » avec ses fleurs mauves tirant sur le violet et ayant un diamètre d’environ 10 cm.

Les feuilles de l’althéa font d’ailleurs en moyenne 6 à 10 cm de long et possèdent 3 lobes avec une forme dentée. Selon les espèces, les feuilles seront caduques ou persistantes.

Les vertus thérapeutiques de l'hibiscus

L’Hibiscus possède plusieurs vertus thérapeutiques. Autrefois, ses fleurs servaient à calmer la toux et les angines grâce à son côté émollient. En application directe sur la peau, elle calme sans difficultés les piqûres d’insectes et soigne également très bien les crevasses. Aussi, les fibres de la plante ont servi dans la confection de sacs et filets de chasse principalement durant l’Antiquité Grecque.

Aujourd’hui, l’Hibiscus sert énormément en phytothérapie pour: 

  • lutter contre la fatigue
  • diminuer la tension artérielle
  • ses vertus diurétiques.

Bien entretenir son Hibiscus

Si vous souhaitez acquérir cette plante et profiter de sa splendeur, il faudra savoir s’en occuper et être toute l’année au petit soin pour elle. Toutefois, l’entretien diffère en fonction de son lieu de vie. 

En extérieur : On retrouve principalement le mauve de chine ou althéa (hibiscus syriacus). C’est l’arbre que l’on mettra en terre. Ses feuilles sont caduques et ses fleurs sont en forme de trompettes et souvent par paire. Elles seront épanouies, ouvertes et belles de juillet à octobre. Très résistant au froid, il supportera des températures descendant à moins 20 degrés.

Pensez tout de même à mettre un peu de paille à la base de la plante pour la protéger. En ce qui concerne la taille de cet arbuste, il peut atteindre une hauteur impressionnante de 5 mètres de haut et n’a pas forcément besoin d’être taillé à ras. 

En intérieur : on choisira la rose de chine ou ketmie (hibiscus rosa sinensis). Elle sera mis en pot.  Ses feuilles sont persistantes et les fleurs sont solitaires. Ces dernières s’épanouissent de la fin du printemps à la fin de l’automne. Dans une maison une température de 10 degrés minimum lui suffira et il pourra atteindre une taille d’environ 50 cm. Certains spécimens atteindront sans difficulté 1 mètre de hauteur.

Les sols et exposition pour l’Hibiscus 

Dans le jardin en pleine terre, l’hibiscus exigera un sol fertile, humifère et surtout bien drainé. Tandis qu’en pot à l’intérieur d’une habitation, il faudra lui faire un mélange de terre franche, tourbe et terreau de feuilles pour garantir la bonne santé de la plante. Dans les 2 cas, une exposition au soleil plutôt dirigée vers le nord sera idéal.

Plantation et rempotage de printemps 

On vous avait prévenu, l’Hibiscus demande à être chouchouter. La taille de cet arbuste se fait de façon sporadique en février/mars. Il s’agira là, de surtout supprimer les tiges qui sont mortes ou encore celle qui s’allonge sans faire de feuilles. Pour ceux vivant en intérieur une bonne coupe s’impose à chaque printemps ce qui lui donnera un air plus fort et permettra aux boutons de bien évoluer. La floraison se fait sur les bois de l’année et rarement sur les anciens. 

Pour l’arrosage, pendant toute la saison estivale, il demande à être arrosé 2 fois par semaine auquel cas vous verriez les boutons tomber.  Les pucerons, les cochenilles et autres parasites sont les ennemis jurés de cette plante. Attention donc à ne pas le laisser sans défense, surtout lorsque le printemps pointe le bout de son nez.

Quand doit on semer les graines d’Hibiscus ?

Celles-ci devront être semées dans une période allant de fin octobre à début avril. Mais c’est la méthode la moins employée car un peu complexe. En effet, il est beaucoup lus simple d'acheter la plante déjà formée.

Bouturage de l'hibiscus

Le bouturage s’effectue au printemps. Pour cela on choisira une jeune pousse sur une branche d’environ 20 cm. Ensuite, on la coupe en T tout en gardant la petite branche entière avec un tronçon mère d’environ 4 cm. On supprimera les feuilles sur la moitié de la branche. Il faudra ensuite l’installer dans un pot rempli à moitié de terreau pour plantation tout en tassant bien. Pensez à bien arrosez l’ensemble puis mettre sous serre si vous en possédez une.

Autrement, une bouteille coupée fera office de serre pour commencer. Cependant, la technique de la cloche avec un sac congélation sera nettement plus efficace pour le développement de la plante. Vous devrez faire en sorte que votre système soit bien étanche. Si toutes ces instructions sont bien suivies, vous pourrez planter en terre votre hibiscus à l’automne suivant.

Plus d'article dans notre section Décoration.