Si vous avez décidé d’entreprendre vos travaux de rénovations, tôt ou tard, le problème de la poussière et du désordre se posera. Irrémédiablement. Par soucis d’efficacité dans votre travail, il vous faut absolument contrôler au mieux ce paramètre et donc y réfléchir en amont.

Découvrez ci-dessous comment contrôler la poussière, nettoyer efficacement et empêcher les gros dégâts de s'accumuler sur le chantier.

Établir un chemin de protection

Il est impossible de démolir un mur ou de casser un plancher sans faire de dégâts, mais cela ne veut pas dire que ce désordre doit forcément s’installer dans le reste de la maison. La prochaine fois que vous devrez changer de moquette, ne la jetez pas.

Ainsi vous pourrez couper plusieurs longues bandes et les utiliser comme chemins de passage pour protéger le revêtement des sols des pièces concernées. Veillez à retourner la moquette pour que le support abrasif ne raye pas la finition des sols en bois. Les toiles de protection en toile "à l'ancienne" restent la meilleure méthode pour protéger les marches d'escalier.

Protéger la finition de vos revêtements de sol avec des panneaux durs

Le papier de colophane, le carton et les chiffons sont tous d'excellents moyens de protéger un plancher - jusqu'à ce que vous fassiez tomber votre pistolet de coupe du haut d'une échelle de 2 mètres. Si vous voulez vraiment vous assurer qu'un sol reste exempt de bosses et d'éraflures, couvrez-le avec un panneau dur de 3.2 mm. C'est assez bon marché et, comme son nom l'indique,  plutôt résistant.

Coupez les feuilles à l'aide d'une scie circulaire ou d'une scie sauteuse. Pour éviter les rayures, assurez-vous que le sol et le panneau dur soient parfaitement propres avant de poser le panneau dur. Recouvrez les joints de ruban adhésif pour empêcher la saleté et les débris de passer entre les fissures. Lorsque le travail est terminé, retirez les pans de panneau et conservez-les pour de futurs travaux.

Faire un passage en plastique pour contrôler la poussière

Accrocher des feuilles de plastique au plafond est un bon moyen d'isoler une pièce en cours de rénovation. Mais au lieu d'accrocher une seule feuille continue pour garder votre désordre sous contrôle, accrochez-en deux et faites-les se chevaucher d'environ un mètre.

Vous aurez ainsi une porte pratique à franchir, ce qui est mieux que de devoir se cacher sous le plastique chaque fois que vous allez et venez. Posez un morceau de bois au fond du plastique pour le maintenir en place.

Passez l'aspirateur lorsque vous découpez

Si vous coupez ou percez des cloisons sèches, vous devrez tôt ou tard vous servir de l’aspirateur quoi qu’il arrive. Alors faites-le en temps réel et aspirez la poussière avant qu'elle ne se répande.

Si vous prévoyez de poncer beaucoup de cloisons sèches, pensez à acheter un filtre HEPA, qui retient même les plus petites particules. Les filtres en papier standard ne retiennent que les plus grosses particules, tandis que votre aspirateur projette le reste dans toute la maison.

Portez un appareil respiratoire, pas un masque anti-poussière

Les masques anti-poussières et les respirateurs peuvent se ressembler, mais les respirateurs sont conçus pour bloquer 95 % des petites particules (0,3 micron). Pour trouver un vrai respirateur, cherchez "N95" sur l'étiquette. Pour qu'un respirateur fonctionne, il doit être bien ajusté. Il existe des respirateurs de petite, moyenne et grande taille qui s'adaptent.

Et pour vous, les barbus, les appareils respiratoires sont mieux que rien, mais ils n'offrent pas la protection dont vous avez besoin. Conclusion : rasez-vous !

Evitez des déplacements inutiles à l’aspirateur

L'utilisation d'un aspirateur comme système de collecte pour contrôler la poussière est des plus logique, mais faire des allers-retours pour le mettre en marche ou l'arrêter peut être un peu fastidieux. De même, l'écouter fonctionner toute la journée n'est pas une solution.

Faites-vous une faveur et prenez un commutateur automatique pour aspirateur. Branchez l'interrupteur automatique dans le mur, puis branchez l'outil et l'aspirateur dans l'interrupteur automatique. Chaque fois que vous allumerez l'outil, l'interrupteur automatique déclenchera l'aspirateur.

Une fois que vous avez fait votre part, l'aspirateur continue de fonctionner pendant sept secondes pour qu'il puisse finir d'aspirer la poussière.

Composé pour joints à faible teneur en poussière

Le ponçage des cloisons sèches est certainement le processus le plus poussiéreux dans tout projet de rénovation. Bien qu'il soit impossible de contrôler toute la poussière, il est préférable de travailler avec un produit de jointoiement peu poussiéreux.

La pâte à faible teneur en poussière est formulée pour tomber directement sur le sol au lieu de flotter. L'inconvénient est que cette pâte est plus difficile à poncer que celle des joints ordinaire et peut coûter 60 % plus chère. Si bien que la plupart des professionnels ne l'utilisent que pour les petits projets de rénovation et supportent toute la poussière pour les gros travaux.

Efficacité et gain de temps

Ces quelques conseils précieux vont vous faire gagner en efficacité et en temps. En les mettant en pratique, vous vous surprendrez à travailler "mieux" tout en faisant en sorte de contrôler la poussière.

Ainsi en tant que professionnel, vous dégagerez du temps pour d’autres clients et améliorerez la qualité globale de votre prestation. Et en tant que particulier, vous réservez plus de temps pour votre entourage.

Sans compter qu’il est tellement plus agréable de ne pas tout le temps travailler entouré de désordre.