Je dois faire débarrasser une cave, un garage, un grenier ou une maison entière. Malheureusement des nuisibles y ont élu domicile.

En plus d'être désagréables et difficiles à supporter, les souris, les rats, les cafards ou les mites peuvent causer des dommages aux habitations et aux dépendances.

Quels animaux peuvent envahir mes espaces ? Pourquoi ces nuisibles viennent-ils chez moi ? Quelles solutions existent pour régler un problème de nuisibles par soi-même ? A partir de quel moment faire appel à une société anti-nuisible professionnelle ?Quel est le cadre légal entre les locataires et les propriétaires en matière de nuisibles ?

Profitez de notre expérience et découvrez nos conseils pour éviter le calvaire. 

Quels sont les principaux animaux nuisibles que je peux retrouver chez moi ?

  • Les rongeurs : les souris, les rats noirs, les surmulots, les lérots aussi appelés loirs sont les espèces les plus répandues et les plus gênantes. Ils nichent dans les isolants, les meubles ou cartons laissés à leur disposition, ainsi que dans les parois, canalisations, passages de gaines.
  • Les insectes et arthropodes nuisibles : chaque espèce a ses particularités et ses inconvénients. Il convient de bien différencier les principaux nuisibles insectes ou arthropodes : les blattes et les cafards, les punaises de lit, les puces, les mites des textiles et les mites alimentaires, les mouches, les moustiques, les guêpes et frelons, les fourmis, les araignées.
  • Les volatiles : l'oiseau le plus embarrassant est sans aucun doute le pigeon. Il entre dans les interstices des toitures et des façades pour y nicher. Il souille les surfaces de ses excréments qui sont inesthétiques mais également très acides. Il abîme les immeubles qu'il colonise. Il affectionne particulièrement les clochers d'églises où il profite d'une tranquillité certaine. Le goéland et l'étourneau peuvent également être considérés comme invasifs.

Pourquoi les nuisibles envahissent-ils mon garage ou ma maison ?

Pour les rongeurs le constat est simple. L'invasion est liée en général à des ressources alimentaires présentes en quantité, ainsi qu'un habitat négligé des activités humaines. Un garage qui n'aura pas été utilisé sur une longue période autrement que pour y entreposer des biens ménagers sera un espace privilégié pour la reproduction des rongeurs. D'autant plus si l'accès à des poubelles, égouts  ou stocks de nourriture y est possible. Ils s'infiltrent dans les murs, les vide-sanitaires, le passage des réseaux d'eau et d'électricité. Ils peuvent causer des dommages électriques en rongeant le contenu des armoires électriques.

Ils rongent également tout ce qui peut être stocké. Du vieux journal au bouchon de bouteille de vin en passant par les seuils de porte et les meubles. Les rongeurs sont obligés de ronger pour user leurs incisives hypsodontes (cela signifie qu'elles poussent en permanence tout au long de leur vie).

En débarrassant un grenier ou une maison, on voit vite si les rongeurs y ont élu domicile. Les signes de leur présence ne trompent pas. Crottes, traces de dents et dégâts sont très visibles, au contraire de l'animal qui est assez discret.

On a l'habitude de dire que quand on voit un rat, ce sont en fait 10 rats qui sont présents.

Les blattes et cafards affectionneront toujours les lieux chauds et humides. Ils aiment également un environnement électrique. On les retrouve souvent derrière les frigos, dans les prises électriques, sous les plans de travail, derrière les plinthes.

Certains insectes sont inféodés à une alimentation spécifique : le charançon s'attaquera à des stocks de farine de céréales. La mite alimentaire n'épargnera pas les stocks de sucre de l'industrie agro-alimentaire.

Les moustiques apprécient pour se reproduire des environnement aquatiques : une gouttière remplie de feuilles retenant l'eau d'écoulement, une soucoupe de pot de fleur qui reste humide même par intermittence. Le moustique tigre est un fléau dans certaines régions françaises aujourd'hui. De plus il peut être vecteur de maladies tropicales comme la Dengue ou le Chikungunya. Il lui suffit de très peu d'eau pour pondre : un volume d'eau équivalent à un bouchon de bouteille d'eau est suffisant pour faire naître 20 larves de moustiques.

Les guêpes, frelons européens et asiatiques aiment les endroits calmes et dont la température est constante. Attention en ouvrant un abri de jardin ou un box longtemps inoccupé. Essayez de repérer la présence de leur nid avant qu'eux vous voient.

Quelles solutions aux invasions d'animaux nuisibles ?

La première chose est d'adopter un comportement préventif. Il est bon de se débarrasser des ordures, de nettoyer les endroits encombrés. Aucune lutte dans un contexte où perdurent déchets et ordures ne peut être vraiment efficace sur le long terme.

Il est également important de laisser la prédation naturelle faire son travail. Un faucon qui niche à proximité de l'endroit infesté pourra manger des rongeurs. Des chauve-souris dans une toiture ou derrière des volets consommeront chacune jusqu'à 1000 moustiques par nuit.

Ensuite, il existe des solutions à tous les nuisibles dans le commerce.

Pour les rongeurs, des pièges existent, ainsi que des nasses, des tapettes, des plaques de glu, et des pièges multi-capture à noyade (électriques ou mécaniques).

L'empoisonnement est aussi une solution. Des sachets de rodenticides à base d'appâts  anticoagulants sont en vente libre dans les magasin de bricolage et de jardinage. Ces produits sont les plus efficaces car ils font effet sur l'organisme des rongeurs à retardement. Les rats et souris étant très méfiants, ils pourraient faire le rapprochement entre l'ingestion d'un appât et la mort immédiate ou quasi-immédiate de leurs congénères.

Ces produit étant également des poisons pour les autres vertébrés (chiens, chats, humains...), il est fortement recommandé de les utiliser à l'intérieur de postes d'amorçages sécurisés, spécialement étudiés à cet effet.

Pour les fourmis, les guêpes et petits nids de frelons, des bombes insecticides à longue portée et des barrages chimique à insectes existent dans le commerce. Demandez conseil au rayon jardin.

Pour les volatiles, il suffit de rendre hermétique les espaces avec des grillages aux mailles assez fines. Des boitiers répulsifs à ultra-sons existent également. Privilégiez ceux qui changent de fréquence de manière aléatoire, car les oiseaux s'y habituent très rapidement.

Quand faire appel aux entreprises 3D (dératisation-désinsectisation-désinfection) ?

Si vraiment l'infestation est trop importante, que les dégâts sont trop élevés ou que l'opération d'élimination représente un danger, n'hésitez pas à faire appel à une entreprise spécialisée 3D (dératisation-désinsectisation-désinfection).

Ces professionnels reconnaissent les moindre signes de présence de nuisibles. Ils adaptent les méthodes de lutte à la biologie de l'animal, à l'ampleur de l'invasion, aux particularités des locaux infestés (locaux alimentaires par exemple).

Le coût d'une intervention professionnelle peut paraître un peu élevé, et on peut être tenté de régler le problème soi-même, mais les produits du commerce sont chers et moins efficaces que les produits des pros.

Si vous dépensez déjà une forte somme en produits, le coût d'intervention du professionnel ne viendra que grossir la note déjà conséquente. Le professionnel ira de suite à l'essentiel et surtout, il garantira l'efficacité de ses interventions. Vous êtes sûr du résultat.

De plus, un bon professionnel pourra vous proposer des méthodes propres, sans insecticides (thermiques, mécaniques, cryogéniques, par vapeur, nébulisation pour utilisation d'une quantité moindre de produits, lutte biologique, etc...)

Les entreprises 3D doivent être assurées, et chaque intervenant doit posséder un certificat Certibiocide valide 5 ans et renouvelable.

Un litige entre le propriétaire et le locataire en terme de nuisibles ? Ce que dit la loi

Dès qu'il s'agit d'une location, la loi oblige le propriétaire à louer en bien salubre. La loi Elan donne l'obligation zéro nuisible à la remise des clés par le bailleur. En contrepartie, il incombe au locataire de rendre l'habitation sans nuisibles au moment de la remise des clés au propriétaire.

Si l'invasion de nuisibles arrive après la remise des clés et l'installation du locataire, les frais seront partagés entre le propriétaire et le locataire.

Le locataire paie la main d'oeuvre, et le propriétaire paie les produits. Les entreprises facturent souvent 50% de la note finale pour chacun.

Nous l'avons vu, des animaux nuisibles peuvent vous envahir et causer des dommages plus ou moins importants. Si vous souhaitez régler le problème par vous même des solutions existent, mais elles ne vous apporteront pas satisfaction à chaque fois. Pour être sûr à 100% d'être efficace, il ne faut pas hésiter à faire appel aux professionnels de la désinsectisation et de la dératisation. Cela a bien sûr un coût.

Le cadre juridique est très précis sur les droits et devoirs des propriétaires et locataires. Ces coûts peuvent donc être partagés.

Sources :
Loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs (article 6)
Loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique Décret n° 87-713 du 26 août 1987 sur les charges dites « récupérables »