La piscine tubulaire, ou plus souvent appelée “hors sol”, est un moyen plus rapide et économique d’avoir une piscine dans son jardin et de gouter aux joies de la baignade. Cependant, comme toute piscine, elle nécessite un entretien une bonne partie de l’année et peut parfois coûter cher.

Voici tout ce qu’il y a à savoir sur la piscine tubulaire.

La piscine tubulaire qu’est-ce c’est ?

Bien que ce soit une piscine hors-sol, ce n’est pas non plus une simple piscine gonflable. Son bassin propose au nageur une grande liberté et assez de fond pour nager. La plupart du temps, elle est composée d’une structure en acier et d’un liner en polyester. Plus solides que ses petites cousines gonflables, elle est toutefois plus chère. Il faudra compter en moyenne 600€ chez Intex ou Bestway pour le prix d’une piscine hors sol tubulaire.

Elle reste toutefois très simple à installer. Il suffira de fixer les tubes sur le liner ainsi que les maintiens et le tour est joué !

Les variations de prix sont souvent dues à leur taille et leur profondeur. Il en existe des rondes, rectangulaires ou circulaire.

Si vous disposez d’un espace limité dans votre jardin, vous opterez plus pour une piscine ronde ou hexagonale. Elle est adaptée aux espaces biscornus et n’a pas de coin. Ainsi, elle accumule bien moins de saletés.

A l’inverse, si votre terrain est assez grand, laissez-vous tenter par une piscine rectangulaire. Cela vous permettra de faire des longueurs et de profiter de plus de jeux grâce à sa profondeur. Aussi, souvenez-vous que vous devez toujours laisser un espace de circulation autour de la piscine.

Il ne serait pas juste de penser que les piscines tubulaires sont toutes petites et ne proposent pas de profondeurs. Sachez que la plupart des marques, proposent des piscines tubulaires pouvant atteindre des longueurs de 50 mètres avec presque 1m50 de fond pour pouvoir nager sans problème.

Lire aussi : Puisard : à quoi sert ce système de drainage dans une maison ?

Où installer sa piscine ?

Il faudra prendre plusieurs critères en compte lors de l’installation de votre bassin de nage. Faites tout d’abord attention au dénivelé du terrain. Il faut que ce dernier soit bien plat et surtout stable. Surtout si vous souhaitez un grand modèle de piscine tubulaire. Dans ce cas là, il est très souvent conseillé de faire poser une dalle en béton ou une couche de sable pour plus de stabilité.

Pensez aussi à la place nécessaire tapis de sol et la petite échelle de sécurité généralement livrés avec le kit piscine.

Pensez aussi à avoir une prise électrique à portée de main. Assez loin toutefois pour éviter tout risque d'électrocution mais assez proche pour pouvoir brancher le système de filtration électrique.

Aussi, il faut penser au remplissage et la vidange de la piscine. Il faut que les tuyaux nécessaires puissent y plonger.

Enfin veillez à l’implantation de vos arbres. A moins que vous ayez un faible dans le ramassage des feuilles, éviter de l’installer sous un arbre ou trop près. Vous risqueriez de jouer plus souvent à l’épuisette qu’au water-polo.

Bien entretenir sa piscine

Comme tout bassin, la tubulaire demande un minimum d’entretien pour prolonger sa durée de vie mais aussi pour éliminer les impuretés et les risques de dégradation du matériel.

Dans la majorité des cas il vous faudra acquérir une pompe à filtration qui peut être vendu à avec mais aussi à part. Vous aurez le choix entre un système de cartouche ou une filtration par le sable (filtre à sable) à vous de choisir.

Et surtout, pensez au traitement chimique de l’eau (chlore) pour contrôler le taux de PH et éviter le développement des algues.

La nuit, une bâche peut aussi s’installer pour protéger l’eau des insectes. Cette bâche de protection permettra en plus de maintenir une température de l’eau agréable.

Enfin, le robot de piscine peut vous aider à garder votre piscine autoportée propre et saine.

L’hiver et la piscine tubulaire

En fonction de la région où vous habitez, il faudra penser à ranger votre piscine durant la période hivernale. Si vous devez la démonter, pensez à la ranger dans un endroit sec pour éviter tout risque de déchirures ou de moisissures du liner.

Cependant, si vous habitez dans une région aux hivers cléments et moins humides, il n’est pas nécessaire de la ranger. Veillez toutefois à installer des flotteurs (ou niveau d’eau) en cas de gelées. Pensez aussi à retirer le système de filtration.

Il est bon de préciser que la durée de vie moyenne d’une piscine tubulaire reste assez courte et est en moyenne de 6 ans. Passé ce délai, le liner sera bien plus fragilisé et vous risquez d’avoir des déchirures au moindre frottement.

Sachez aussi que les filtres se changent généralement tous les ans en fonction de l’utilisation de la piscine.

Pourquoi opter pour une piscine tubulaire plutôt qu’une piscine creusée.

Alors bien sûr, acheter une piscine autoportante sera moins onéreux et son prix est bien plus attractif qu’une piscine enterrée et même semi-enterrée. Pourtant ce n’est pas son seul avantage.

Ce type de bassin ne nécessite pas de gros travaux d’installation ni de rénovation. En effet, on ne se retrouve pas avec un trou géant dans son jardin, ou un carrelage vieillissant et craquelant de partout...

Aussi, elle n’est pas soumise à l’impôt foncier et nécessite bien moins d’eau. Malgré tout vous ne pourrez jamais vous retrouver avec une profondeur de 2 mètres.

Dernier petit conseil : évitez d’acheter votre piscine tubulaire à l’arrivée des beaux jours mais plutôt en fin de saison ou même en hiver. En effet, vous profiterez de prix bien plus intéressants. Les marques n’auront aucuns scrupules à faire flamber les prix dès le début de la saison chaude

Plus d’article dans notre rubrique Travaux