L’immobilier est un domaine d’investissement très lucratif. Cependant, investir dans l’immobilier met en jeu de substantielles sommes d’argent et peut comporter des risques. Ainsi, avant de se lancer, il faut analyser le marché de l’immobilier sous tous les angles pour déterminer l’investissement le plus rentable. Si vous prévoyez d’y investir, voici quelques astuces pour réussir brillamment votre projet et faire fructifier votre patrimoine immobilier.

Investir dans l’immobilier: les différentes solutions 

On recense une multitude de projets immobiliers dans lequel on pourrait investir. Parmi les plus courants, il y a l’achat d’une résidence principale, l’achat des parts d’une SCPI, l’investissement locatif, etc...

L’investissement locatif

L’investissement locatif est la meilleure façon de débuter dans le marché de l’immobilier. On parle alors d’immobilier locatif. Vous achetez un appartement ou une maison que vous louez. Cela vous assure des revenus immédiats. Le plus lucratif est l’achat de petites surfaces (studios, F2). Ainsi, il faut privilégier les quartiers à valeur locative élevée, comme les métropoles. Les villes de France en manque de résidence étudiante ou de résidences de tourisme ou saisonnière sont aussi à privilégiées.

Aussi, il faut pensez à la revente du bien et aux plus values. La rentabilité est bonne grâce au loyers que vous percevez tous les mois. Les loyers perçus permettent de couvrir le crédit immobilier contractés pour l’achat du bien. 

En plus des revenus locatifs, certains avantages sont vraiment intéressants. D’une part, vous pourrez bénéficier d’une exonération de taxe foncière. De plus, si vous optez pour l’immobilier neuf, vous aurez droit à une réduction d’impôt, ou défiscalisation, et ce, en vertu du dispositif Pinel. De plus, les frais du notaire sont considérablement réduits: environs 3% pour un bien neuf. Une chose est sûre, ce sera l’assurance de jouir d’un patrimoine durable et rémunérateur grâce aux mensualités perçues. 

Plus d'article dans notre section immobilier.

Les principales lois de défiscalisation immobilière

La loi Pinel, ou locatif Pinel, est le prolongement du dispositif Duflot. la loi Pinel est un dispositif fiscal d'incitation à l'investissement locatif dans l'immobilier neuf.

La loi Censi-Bouvard: ce dispositif concerne les investissements réalisés dans des logements meublés. En louant votre location meublée, vous bénéficiez  de réductions d’impôts.

La loi Malraux: ce dispositif concerne les investissements réalisés dans l’ancien, dans les Secteurs Sauvegardés ou dans les Zones de Protection du patrimoine Architectural Urbain et Paysager.

Des professionnels de l’immobilier peuvent vous aider à comprendre les différentes lois existantes et dispositifs de défiscalisation. Aussi, les banquiers, ou conseil en investissement, vous éclaireront sur les prélèvements sociaux, les réductions d'impôt possibles suivant le type d’investissement choisi.

Toutefois, tous les à côté doivent aussi être étudiés: taux de rentabilité, plafonds des loyers, risque de loyers impayés, règles de copropriété, devoirs d’un propriétaire bailleur...

L’achat d’une résidence principale

L’achat d’une résidence principale et devenir propriétaire est le rêve de tout le monde. Ceci dit, devenir propriétaire ne sera rentable qu’après plusieurs années. Le principal avantage est que les mensualités de remboursement d’emprunt de votre prêt immobilier tombe en réalité dans votre poche.

Au contraire, un loyer versé à un bailleur ou un propriétaire (loueur) est de l’argent que vous perdez. L’achat se fera en fonction de l’emplacement de la résidence, la qualité du bien immobilier et de bien d’autres critères. Vous pouvez acheter dans le neuf ou l’ancien. Et bien entendu, il est destiné à ceux qui souhaitent investir sur le long terme.

Mais pour ce, vous l’aurez compris, il faut en avoir les moyens compte tenu de son coût élevé. Néanmoins, vous prenez le risque de vous endetter pendant des années, ce qui peut constituer un frein pour la plupart des particuliers.

Les astuces pour investir dans l’immobilier sans apport

Vous voulez vous lancer dans l’immobilier sans apport personnel ? Bonne nouvelle ! C’est tout à fait possible. Comment ? Eh bien, en demandant à un établissement bancaire de vous accorder un financement. Pour ce faire, vous devez les convaincre que votre projet est viable et cohérent. Le meilleur moyen pour y arriver c’est de faire une étude préalable du marché et de maîtriser parfaitement le rouage de l’immobilier.

Aussi, il est important de bien choisir l’emplacement pour acquérir un bien immobilier. Préférez des endroits où la demande de logement est particulièrement élevée. Il faudrait aussi privilégier les lieux avec une population jeune et active. Et inversement, il faut bannir les emplacements trop bruyants. Veillez à prendre sérieusement en considération ces critères pour accorder de la plus-value à votre bien immobilier. 

Quoi qu’il en soit, vous devez avoir les bons arguments pour persuader les organismes de crédit de vous octroyer un prêt. Assurez-vous que le plan exposé est précis et de bonne qualité. Il doit démontrer la viabilité de votre projet et les avantages financiers qui en découlent pour les deux parties (vous et les établissements bancaires). Pour finir, la banque prêtera une attention particulière à votre situation financière afin de vérifier que vous n’êtes pas sujet à des endettements. Pour espérer ainsi bénéficier d’un financement, mieux vaut avoir une excellente santé financière.